Skip to Content

Avant la naissance

  • Selon un rapport sur le développement de la petite enfance du Conseil national de recherche et de l’Institut de médecine des États-Unis, la capacité d’apprendre une langue est optimale dès la 34e semaine de la grossesse jusqu’à l’âge de 12 mois, à cause de la période où les synapses du cerveau se forment. (Source : From Neurons to Neighborhoods: The Science of Early Childhood Development, page 188).
  • Selon la spécialiste Bénédicte de Boysson-Bardies, avant la naissance, le bébé en développement réagit déjà à la voix et distingue les changements acoustiques. Il fait déjà montre aussi de réactions préférentielles à la voix de sa mère. Source : Comment la parole vient aux enfants, page 247).
  • Il vaudrait peut-être la peine, dans les familles exogames, d’exposer l’enfant aux deux langues vers la 34e semaine de la grossesse. En écoutant et en fredonnant une ou des chansons souvent, par exemple, on expose le bébé en développement aux sons de la langue dans laquelle elles ont été composées. Après la naissance, le bébé reconnaîtrait alors ces sons comme étant familiers, normaux et réconfortants.