Skip to Content

Rôle du parent non francophone dans une famille bilingue

L’essentiel…

  • Montrer une attitude positive et encourageante envers la langue française (cela rend le français pertinent et intéressant pour l’enfant, cela le sécurise aussi).
  • Même si l’attitude est exprimée dans une autre langue que le français.
  • Encourager la lecture à tous les âges, en anglais comme en français (transposition des compétences d’une langue à l’autre).
  • Appuyer son conjoint francophone. 

 L’idéal…

  • Le parent non francophone apprend le français et cet apprentissage est intégré à la vie familiale. Pour l’enfant, c’est la confirmation ultime que le français est important. Et cela renforce l'exposition de toute la famille au français (bilinguisme élevé).

 Exemples de gestes concrets…

  • « So, what did you do today in your French play group? (réponse de l'enfant) Way to go! ».
  • Demander à l'enfant de trouver les lettres « françaises » comme le é sur le côté français de la boîte de céréales, de lui expliquer ce que le mot collation veut dire, de lui montrer l'équivalent français de certains mots de sa propre langue (p. ex., quel est le mot français pour l'espagnol gracias (merci), etc.).

 Le sentiment d’exclusion... 

  • Il arrive que le parent non francophone se sente parfois exclus de la vie ou de l’éducation de son enfant. Au tout début, lorsque l’enfant est un bébé ou ne parle pas encore beaucoup, cela ne pose pas de problèmes apparents. Mais à mesure que l’enfant grandit et que le conjoint francophone souhaite augmenter l’exposition de l’enfant au français, par exemple au moyen de chansons, de livres, d'émissions de télé ou en invitant des locuteurs de sa langue à la maison, le parent non francophone peut trouver difficile de participer sans comprendre. Il pourrait aussi s’attendre à ce qu’on parle anglais s’il est présent.
  • Dans son livre Language Strategies for Bilinguals Families, Suzanne Barron-Hauwaert indique que 20 pour cent des parents interviewés se sentaient exclus dans ces cas. Certains parents attribuent une valeur assez élevée au bilinguisme de l’enfant pour être heureux qu’il soit exposé à deux langues, même si cela veut dire qu’ils ne peuvent pas toujours participer.

Pour en savoir plus...

  • Language Strategies for Bilinguals Families (Suzanne Barron-Hauwaert), Multilingual Matters Ltd., Collection Parents’ and Teachers’ Guide, no 7, 2004, 220 p. | Plus de 100 familles bilingues ont partagé leur vécu et leurs stratégies avec l’auteure de cet ouvrage. Partant de ces données, l’auteure fait des liens avec la recherche sur le sujet. Elle fait également part de son vécu de mère de trois enfants bilingues. Les commentaires sur le sentiment d’exclusion d’isolement des parents sont décrits aux pages 123-129.
  • Fusion (I’m with you 2: Raising a Bilingual Child in a Two-Language Household) Glen Taylor, publié par l’auteur, 2007, 190 p. | Ce livre rédigé en anglais est un incontournable pour les familles bilingues. Il s’agit d’un guide présentant de nombreux conseils pour le parent non francophone pour l’aider à soutenir son enfant d’âge préscolaire ou d’âge scolaire. Les concepts sont expliqués dans une langue claire et simple, avec de nombreuses suggestions axées sur le principe « un parent, une langue ».