Skip to Content

Bilinguisme précoce - Le bilinguisme précoce retarde-t-il le développement langagier?

  •  Il s’agit d’un mythe répandu. Il découle de recherches datant des années 1920 et 1930 dont on a prouvé plus tard qu’elles étaient erronées. En réalité, si l’enfant a des retards ou des troubles de langage, ils seront observés dans les deux langues. La recherche indique que le rythme d’acquisition linguistique est relativement semblable entre les enfants unilingues et les enfants bilingues. Cependant, il ne faut pas oublier que l’enfant bilingue est en train d’apprendre deux systèmes linguistiques en même temps, deux ensembles de sons (p. ex., les 36 sons du français, les 44 sons de l’anglais), deux séries de vocabulaire et deux systèmes grammaticaux. Il s’agit d’un gros travail d’analyse qui peut donner l’impression qu’il est plus lent. De plus, le fait qu’une langue soit plus dominante que l’autre peut refléter, tout simplement, une exposition plus élevée à cette langue.
  • Sons – Dès les premiers mois après la naissance, les bébés « bilingues  » distinguent les sons de langues différentes. Le premier mot sera prononcé plus ou moins au même âge. Les très jeunes enfants bilingues (moins de deux ans) peuvent avoir besoin de quelques mois de plus que les unilingues pour reconnaître des homophones ou des sons très semblables (vire et vert, par exemple).
  • Vocabulaire – À l’âge de deux ans, le vocabulaire compris par les enfants bilingues (mesuré selon l’échelle de Peabody) peut être moins étendu que celui des enfants unilingues. Mais si l’on tient compte des deux langues, le vocabulaire global des jeunes enfants bilingues est équivalent et, à mesure qu’ils progressent dans leur développement langagier, ce vocabulaire dépassera celui des enfants unilingues. Le vocabulaire dépend également beaucoup du milieu familial, notamment de la lecture. Généralement, les enfants retiennent d’abord les mots dans la langue où ils les apprennent (p. ex., « rec center » avec le parent non francophone, « toutou » avec le parent francophone).
  • Grammaire et syntaxe – Les enfants doivent apprendre à respecter la syntaxe en fonction de la langue dans laquelle ils s’expriment. Pour cela, ils doivent distinguer les structures syntaxiques et déterminer la langue à laquelle elles appartiennent. Par exemple, ils pourraient traverser une phase où ils utilisent « est-ce que... » dans les deux langues (comme « est-ce que you give it to her »), jusqu’à ce qu’ils comprennent que « est-ce que... » appartient au français.
  • Pour en savoir plus sur les retards de développement langagier, voir la rubrique Troubles de développement et de langage – Signaux d’alarme.
  • Pour en savoir plus sur les mélanges de langue (alternances de code), voir la rubrique Mélanges de langue (alternances de code) – Faut-il s’en inquiéter?

  Pour en savoir plus...

  • "Bilingual babies are smarter"  (Les bébés bilingues sont plus intelligents) Article paru le 18 janvier 2013 dans le Vancouver Sun faisant un survol rapide des principaux avantages du bilinguisme précoce du point de vue de chercheurs universitaires canadiens (texte en anglais).